lundi 17 septembre 2018

Remerciements Et Evénements d'Octobre LSF Interprétation viendra le 9 octobre à Thoissey

Dans le cadre de la fête de la science, La Muse a souhaité que toutes les personnes présentes puissent avoir accès à l'évènement qu'elle propose le mardi 9 octobre, de 18 h à 20  h, à la MJC l'Embarcadère à Thoissey (et non Châtillon). 

Aussi, Elle a souhaité la présence d'un interprète professionnel. 

Un petit avant-goût (il y a trois sujets) : 


dimanche 16 septembre 2018

Un moment de bonheur ? Oui, oui, c'est ici.

Parfois, dans la vie, il y a des moments de bonheurs qui sont tout simplement merveilleux. 

(oui, oui).

Je vous conseille d'ailleurs l'excellent blog Zenitudeprofondelemag.com de 


Béatrice.


Mais qui est-elle ? Je reprends ses propres mots sur son site : 

"Parisienne , passionnée par ma ville j’adore flâner dans tous les quartiers de Paris.
Passionnée de mode , comme vous pourrez le voir sur le blog. Les expositions, le théâtre, tout a un sens pour moi.
Dans la vie je suis multi tâches ! Prof, journaliste, maman, blogueuse et surtout curieuse et amoureuse de la vie".



Des gens, comme Béatrice, qui regardent ce que la Muse fait, et qui ensuite font de leur mieux (et encore plus) pour faire un (si merveilleux) article concernant la Fête de la Science à laquelle je participe cette année. 

Alors, un grand, un énorme merci à Béatrice pour son article. Je suis encore toute rougissante. 

Pour le lire, il faut cliquer sur le lien : 





La Muse, spatiale


Et n'oubliez pas le futur livre, bientôt en vente, magnifiquement 
illustré par Stayly Dompierre

mercredi 5 septembre 2018

"Signe particulier : Transparente" le nouveau roman de Nathalie Stragier

 J’ai reçu des éditions Syros, que je remercie énormément, les épreuves non corrigées (on appelle ça comme ça)  du petit dernier de Nathalie Stragier : «  signe particulier, Transparente ».


En plus, la couv est superbe !

Après la trilogie « La fille du futur » (que du coup, j’ai envie de découvrir), l’autrice s’épanouit dans le surnaturel. Ce livre est paru le 30 août 2018, et je vous le supra conseille.

Le résumé  (4ème de couv) :

Etre transparente au lycée, rarement invitée en soirée et ignorée dans sa propre famille, C’est une blessure, ça fait mal.
Mais être invisible pour de vrai, se rendre en salle des profs incognito et disparaître dans les moments embarrassants … ça commence à devenir beaucoup plus intéressant !
À 15 ans, Esther cesse d’être une fille ordinaire et vois un nouveau monde s’ouvrir à elle. Pour l’adolescente trop discrète, la vie devient soudain passionnante. Et de plus en plus dangereuse.
 Laissez-vous prendre par le frisson de la transparence !

C’est que la Muse en pense :

Trop bien, Mini le lit aussi, foncez l’acheter ! 

Bon, ok, je développe un peu quand même :

Ce livre est un véritable petit bijou, que je supra conseille. 

J’ai été transportée, franchement, d’abord par l’écriture très fluide de Nathalie, Que je ne connaissais pas et que je découvre, extraordinaire. Le livre se lit vraiment très bien, Et surtout, L’autrice a une imagination débordante, Ce qui fait d’ailleurs un peu penser à votre Muse préfére, mais je m’égare. 

C’est vrai qu’on se prend facilement au jeu d'Esther qui devient, qui est totalement transparente. Et on se dit également, mais moi aussi, parfois, je suis comme ça, Je suis transparente : On ne me regarde pas, On ne m’écoute, Pourtant je suis là !

C’est d’ailleurs ce que l’autrice explique dans son interview : elle avait déjà entendu des gens se plaindre parfois : « on ne m’écoute pas, j’ai l’impression d’être transparent ». Alors, est-ce que c’est une thérapie ? Elle ne le sait pas, en tout cas, elle a eu l’espoir de stopper l’évolution de ces épisodes de transparence …  et, elle disparaît toujours de temps à autre.

En attendant, revenons au livre : c’est ce qui va se passer pour Esther, l’héroïne, qui va disparaître pour de vrai. Le problème, c’est que les gens ne vont pas s’en rendre compte. Pendant ses épisodes de transparence, qui durent plus ou moins longtemps pour elle, les gens autour d’elle ne se rendent absolument pas compte qu’elle est absente, et du coup, ne comprendront pas ses réactions. 

Alors évidemment, quand on est transparent, c’est sympa : elle se dit « ah tiens, si j’allais espionner telle personne, savoir ce qu’elle pense de moi », elle va pouvoir passer à travers les gens, ce qui sera très impressionnant la première fois, et puis surtout, va faire des rencontres.

Trois rencontres extraordinaires :  une jeune fille aussi transparente qu’elle, dotée d’un caractère de cochon (il faut dire ce qui est), mais aussi un vieux monsieur, Amadou, transparent également, qui, lui, se promène. Ces rencontres vont un peu la rassurer, comprendre qu’elle n’est pas seule. Puis, elle va rencontrer également une petite fille, transparente, et elle va plus comprendre ce qui se passe…

Ces rencontres qui vont la marquer par la suite ; et Justement, grâce à elles, elle ne deviendra plus jamais, ou restera, transparente, c’est à vous de le découvrir.

 Dites, je ne peux pas trop vous en raconter sinon je risque de vous dévoiler complètement l’intrigue du livre.

En tout cas, vous l’aurez compris, il n’y a pas que la transparence, mais aussi l’amitié, la compréhension, le surnaturel … et tout cela se lit très, très bien.

 Personnellement, Je l’ai dévoré, je le supra conseille même et surtout pour des ados, mais les adultes peuvent bien évidemment le lire. 

En filigrane, une explication contre la « transparence » : ce n’est pas parce que tu es dans ton coin, que tu ne parles pas, que tu dois être transparent, que les gens doivent te traiter comme transparent. Il faut que tu réagisses, que tu te bouges, et ça, c’est super important.

Attention, ce livre n’est absolument pas une leçon de morale. Il y a une histoire, extraordinaire, cela n’arrive pas dans la « vraie vie », enfin, je ne crois pas :  suis-je là aujourd’hui, ou suis-je encore transparente ? Je ne le sais pas finalement.  

Pour en revenir au livre, il va vraiment se passer des choses extraordinaires, et surtout, une chose importante : ce n’est pas Esther qui raconte l’histoire. Et c’est ce qui apporte tout le charme justement à ce récit :  bien qu’elle parle de temps en temps, Ce n’est pas Esther la narratrice, mais une autre personne que Je vous laisserai découvrir en savourant ce merveilleux roman.

Un roman de 300 pages environ, que je supra-conseille, pour les ados, même pré-ados, à partir du moment où ils sont bons lecteurs (et peut-être que ceux.celles qui n’aiment pas trop lire vont adorer).

 À la lecture de ce livre, on rit, on s’amuse, c’est assez drôle, on se rend compte qu’Esther est vraiment transparente, donc c’est irréaliste, alors on se fait surprendre ; et puis, le phénomène de l’homme invisible, ici la femme, ou plutôt l’ado invisible, c’est quand même un phénomène qui intrigue depuis tellement longtemps. Et on a envie de se demander : « Et si moi j’étais invisible,  si les gens ne me parlaient plus, que se passerait-il ? Et parfois, ne suis-je pas transparent.e ? »

C’est donc un signe particulier que possède Esther, comment va-t-elle s’en sortir, va-t-elle restée transparente ? Pour le savoir, il faut lire le livre. Il est temps d’agir.



La Muse, jamais transparente ;) 



Un énorme merci aux éditions Syros pour ce magnifique coup de cœur !!!
Cette chronique a été réalisée dans le cadre d’un Service Presse.

samedi 1 septembre 2018

Intrigues aux Jardins, tome 2 (Roland Fuentès).

Tout au long des rendez-vous avec la Muse et les auteurs, les enfants (et les plus grands) sont invités à mettre des mots, des phrases sur le tableau magique de la Muse.

A la fin de chaque semaine, la Muse construira une petite histoire rigolote avec les mots des enfants.
Le thème ? Intrigues aux Jardins. 

Mais on a le droit de ne pas le respecter ... Et les enfants s'en sont donné à coeur joie. Merci à eux.


Voici la deuxième histoire, celle des rendez-vous avec Roland Fuentès. (les mots des enfants ont été mis en rouge).
La Muse est désolée pour le retard, suite à un incident bien involontaire.



Roland Fuentès a charmé le public
venu nombreux pour le rencontrer


Histoire participative avec Roland Fuentès.


Roland Fuentès est un auteur sympa. Il vient aux Jardins Aquatiques pour rencontrer les enfants et un petit peu leurs parents. Que voit-il, dans ces jardins ? Des bambous, des poissons … 
Et que leur donne-t-on à ces poissons ? Des croquettes pour poissons, bien évidemment.
Mais, Roland n’est pas fan des croquettes pour poissons. Par contre, il se laisserait bien tenter par ces bonbons roses qui ont l’air si délicieux. Ils ont une forme de licorne, et sont, pour certains, d’une magnifique couleur arc-en-ciel, et ressemblent tellement à ces belles fleurs placées sur les nénuphars … Oh, comme ils sont bons !

Roland s’assoit, et se repose. C’est tranquille, finalement, les Jardins Aquatiques. Oh, une carpe Koh passe par là … qu’elle est belle ! Qu’elle est magnifique !  Elle est limite couleur framboise.  
« Oh, j’aimerais bien la mettre dans un aquarium », pense Roland à ce moment-là. Mais les enfants lui disent : « non, non, tu ne peux pas, tu n’as pas Le droit. C’est comme les tortues, Il faut les protéger. Elles sont bien ici, Tu ne peux pas la mettre ailleurs que dans des bassins ».

 Roland n’est pas déçu, Mais quand même un peu. Il décide alors d’aller se promener, le long des jardins avec les enfants tout autour de lui, qui réclament des histoires (Roland, Roland !). A ce moment, il rencontre une muse qui lui dit : « vois-tu, Roland, ceci est un ruisseau, là, c’est une saga*. Ici se trouvent des bambous, et devant tes yeux ébahis jaillit l’eau d’une magnifique cascade, provenant des jets. Et tu peux nourrir les poissons et faire attention aux grenouilles, qui se placent sur les nénuphars. Elles sont belles, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de mammifères, dans les Jardins Aquatiques, en tout cas, pas dans les étangs, ça, c’est certain.

 Roland rétorque : Moi, je suis un mammifère. 
– En effet, lui répond la Muse.  Mais tu n’es pas dans les étangs.
- Par contre, depuis tout à l’heure, Je me fais piquer. Il y a pas mal d’insectes.
 – Oui, mais heureusement, grâce aux poissons, Nous sommes un petit peu sauvés. – Tu as raison.

 Alors, ils traversent un pont, et voient encore d’autres étangs qui sont encore très très beaux. Il s’empresse de le signaler à Nicolas (le patron des Jardins) : 
«   Nicolas, ton jardin est vraiment merveilleux.
– c’est grâce à Lidia, elle est exceptionnelle. 
- Les arbres nous apportent une ombre qui nous fait vraiment du bien lorsqu’il fait chaud. 
– je sais, je sais, Et je te remercie beaucoup Roland. 
-  tout à l’heure, Il me semble avoir entendu une grenouille qui était sur un nénuphar
-  il y en a beaucoup. Il suffit simplement de tendre l’oreille, et de bien regarder pour pouvoir les observer. 
-  dis-moi Nicolas, demande Roland, qu’est-ce donc que cela ? 
– eh bien, ce sont des bambous, Roland. 
– ahhhhhh, et là-bas, intervient la Muse, que sont ces fleurs si jolies, si roses, qui s’étendent tout le long du parc ? 
– ce sont des lotus,la Muse. 
-  ils sont magnifiques ! 
– En effet, et sont encore plus beaux l’été. Tu vois, on a installé des pierres,oh, pas pour se faire mal, Simplement pour que cela fasse encore plus beau le long du parcours, et il y a une cascade qui est superbe. La nuit, on dit que des elfes apparaissent à ce moment-là. Mais, je n’ai jamais pu vérifier ! 
-  C’est génial ! Et c’est vrai que c’est beau, il y a beaucoup de verdure, j'ai vu des sculptures magnifiques, quand on traverse les ponts, c’est vraiment sublime ! 
-  Oui, et on peut se reposer dans les fauteuils que j’ai installés, on est soit à l’ombre, soit au soleil, on contemple les fleurs, et même, Les enfants peuvent donner de la nourriture aux poissons ; c’est vraiment très bien, je pense. 
– Tu as raison Nicolas, lui dit Roland. Je trouve que ton parc est vraiment très très bien. 
-  Merci, et heureusement, Lidia est présente, et nous sommes toute une équipe. Quant à la Muse, elle est toujours là l’été pour mettre de l’ambiance. Enfin, quand elle le veut bien. 
– Oh, Nicolas, il n’y a pas de souci, tu sais, moi, avec la nature, le soleil, les nénuphars, et les enfants … c’est exceptionnel ! On entend les grenouilles, les oiseaux sont là et sont magnifiques, sans compter les libellules, que j’adore. 
Et de continuer : Tu sais, il y longtemps, je me suis rendue en Chine, puis, je suis partie au Japon : là-bas, j’ai pu admirer le mont Fuji.Oh, qu’il était beau. Je me suis sentie à ce moment-là comme le renard, dans « le Petit Prince ». 
– Ah, oui, je comprends. Mais tu y es allée seule ?
-  Non, avec moi il y avait KatieNathan,Brigitte et Martine
-  Vous étiez une sacrée équipe. 
– Oh, je ne pars jamais seule lorsque je vais dans des contrées lointaines. Et puis, comme cela, je ramène plein d’idées de Muse ! 
-  as-tu bu du thé 
– Oh oui, tu penses bien, servi dans une très belle tasse, avec un chat sur les genoux. C’était vraiment excellent. 
- Et toi Roland, Que penses-tu de cette histoire ? 
- Ecoute, Elle est vraiment magnifique, mais je me demande quand même si la Muse n’a pas un petit peu trop d’imagination …
-  Cela ne m’étonnerait pas, répond Nicolas. Qu’en penses-tu, Lidia ? 
-  Je le pense aussi, mais en même temps, C’est ce qui fait le charme de la Muse. »


(* Sasa = sorte de bambou).


 Voilà, c’est fini. Merci les enfants, pour cette magnifique histoire aux jardins aquatiques. Grâce à vous, nous avons visité plein de pays, nous avons rêvé, c'était magique.

Merci à Roland Fuentès, Nicolas et Lidia Ségard également.
Pour cette histoire (totalement inventée, y compris les propos de Roland, Nicolas et Lidia, même s’ils n’ont pas tort), je tiens à remercier sincèrement : Solène 9 ans, Nathan-Louis 9 ans ½, Alice 8 ans, Léonie 9 ans ½, Timéo 11 ans (qui a le même prénom qu’un des héros de livres de Roland Fuentès ;) ), Juliette 6 ans ½, Cassy 11 ans, Loane 3 ans ½, Manon 9 ans, Salomé 10 ans ½ et Line 10 ans. 

Merci à vous les enfants, et à très bientôt aux Jardins ! 




La Muse, enchantée

vendredi 31 août 2018

L'interview de la Muse

L'intervieweuse interviewée ;) C'était cet été, un grand merci à RCF Pays de l'Ain. Clic pour écouter ma douce voix ;)





La Muse, voix de la passion

jeudi 30 août 2018

Planète centrale de Yaël-July Nahon, un superbe roman de SF à lire de toute urgence.

Planète Centrale

Je suis super heureuse d’avoir reçu ce service presse. Planète Centrale, de Yaël-July Nahon.



Super heureuse, pour plusieurs raisons. La première est que j’aime lire. La deuxième est que j’aime la Science-Fiction La troisième est que j’ai réalisé un MOOC sur la Science-Fiction (à ce propos, je vous le conseil, il aura lieu l’année prochaine, parce que je crois que cette année, c’est clos : le lien ici). La quatrième, et pas des moindres, parce que j’aime, que dis-je, j’adore les écrits de Yaël et aussi sa personnalité.

Alors, qu’est-ce que ça raconte, Planète Centrale ?

C’est l’histoire de Aya Stilstone. Aya est grade 4 (G4). Elle conduit un vaisseau-déchets. le 55 B. Son vaisseau. Elle est seule, et elle est bien. Elle est une des rares G4 à conduire ce genre de vaisseau; normalement, ces métiers sont pour des grades inférieurs, qui n’ont d’ailleurs pas les mêmes privilèges, les G3. Mais son travail plait à Aya, sa solitude aussi.

Elle sera étonnamment attaquée par des vaisseaux de guerre, mais sa maîtrise du pilotage qu’elle prendra en manuel et son sang-froid lui vaudra de ramener son vaisseau. Elle ne savait pas obéir docilement, il lui fallait les raisons et y mettre les formes. 

Son vaisseau sera rapidement, même trop rapidement réparer, pendant qu’Aya sera convoquée par les Hors-Grades. Déjà 23 vaisseaux ont été arrangués. 23 capitaines relâchés. Mais personne et encore moins Aya n’était au courant … Sauf les Hors-Grades. 

Alors, devant eux, elle réclame à passer G5. Et on lui accorde. G5 … une nouvelle vie. Plusieurs avantages supplémentaires…

Mais l’histoire va continuer. En effet, le code 21 a été déclenché, et Aya à peine repartie, va découvrir une autre vie, celle désirée par la Planète Centrale et dominée par Shamgar, le corsaire. Mais aussi, de nouveaux peuples, de nouvelles planètes … 

Ce que la Muse en pense

Un très bon livre de Space Opéra. J’adore. Je me suis immédiatement plongée à l’intérieur, et ai retrouvé les séries de mon enfance, et les très bons films actuels également. Très bien écrit. On passe de surprises en surprises (c’est aussi pour cela que je ne vous raconte pas tout). Il y a, comme souvent dans les récits de SF, une ressemblance étonnante avec certains Etats ou Pays. Serons-nous comme cela plus tard ? Sommes-nous déjà comme cela aujourd’hui ? 

En tout cas, ce roman se lit d’une traite, on se prend vite au jeu de l’héroïne et de la façon dont les grades existent, on découvre au fur et à mesure, non seulement les qualités de pilote et le caractère bien affirmé de l’héroïne, mais aussi, la façon dont est gouvernée la Planète Centrale, le système de promotion des grades, les montres de reconnaissance … 


Pour conclure :

Un dès bon roman de Science-Fiction, parfaitement maîtrisé tant dans l’écriture que dans l’histoire. A lire de toute urgence, sans hésiter (surtout qu'il y aura une suite ;) ). 






La Muse, héroïne elle-aussi
de Space Opéra


nb : cette chronique a été réalisée (en retard, trèssss en retard) dans le cadre d'un service presse.

lundi 20 août 2018

Au fait, à quoi ça sert ... d'aller dans l'espace ?

Je vous avais annoncé des grosses surprises ... En voici une, une belle, une superbe, une dont je suis très, très fière : mon 2ème livre (le 3ème est dans les rangs, il paraîtra lui aussi normalement pour novembre).

C'est une nouvelle collection, ça va sortir bientôt (en octobre), juste avant un livre pour les plus petits. 

Alors, cette collection ? Je suis sympa (et modeste), je vous dévoile la magnifique couverture réalisée par l'extraordinaire Stayly Dompierre, le superbe, le magnifique, le merveilleux (tadaaaaa, roulement de tambour et tout le tralala) : 

La photo n'est pas libre de droits
(ça veut dire que personne ne peut la reproduire sans mon autorisation)

Oui, tu as bien lu, c'est mon nom en bas et c'est normal, vu que c'est moi qui l'ai écrit. Je ne vais pas trop en parler, parce que c'est encore un peu surprise, mais il y aura plein de trucs super sympas, des trucs que tu ne connais même pas, des trucs drôles (oui, oui, je sais être drôle quand je veux), mais aussi instructifs.

Parce que cet ouvrage, le premier d'une grande série ("Au fait, à quoi ça sert ..."), se veut :
- de vulgarisation
- sympa 
- à plusieurs niveaux de lecture (pour les petits et les grands)
- pas cher

Bref, l'ouvrage idéal à avoir dans sa bibliothèque !!!

Bonne nouvelle, il sera disponible lors de la Fête de la science 2018.

Pour la petite info, je suis invitée le dimanche 7 octobre au village des sciences de Bourg-en-Bresse (trop fière) et je ferai une exposition-animation-échange à la MJC de Thoissey, le mardi 9 octobre, de 18 h à 20 h, en présence d'un interprète professionnel* en Langue des Signes Française, pour que tout le monde puisse participer.

Alors, tu aimes l'espace ? Viens.
Tu n'aimes pas ? Viens aussi. Tu vas adorer en sortant.

Et puis, je vais animer dans plein d'écoles .. et dans des salons... mais on en reparle plus tard.


Bisous de Muse



La Muse, La tête dans les étoiles



(Pour info, si tu regardes bien, dans le programme Ain, pages 8 et 27 : deux magnifiques et splendides illustrations - tous droits réservés - de Stayly Dompierre sont dans le programme 2018 de la fête de la science dans l'Ain. Pour la Muse. Ettttt oui !).

* L'interprète professionnel sera représenté par la société LSF-Interprétation (clic sur le lien), qui était intervenu en début d'année à la Médiathèque le SingulierS lors du concert chansigné de Radical MC & Laety
Informations / renseignements : LSF-Interprétation. Eddy PERRIAU-BLATNIK. tél : 06.16.68.58.28.



samedi 14 juillet 2018

Intrigues aux Jardins, tome 1 : avec Lucile Dumont

Tout au long des rendez-vous avec la Muse et les auteurs, les enfants (et les plus grands) sont invités à mettre des mots, des phrases sur le tableau magique de la Muse.

A la fin de chaque semaine, la Muse construira une petite histoire rigolote avec les mots des enfants.
Le thème ? Intrigues aux Jardins. 

Mais on a le droit de ne pas le respecter ... Et les enfants s'en sont donné à coeur joie. Merci à eux.

Voici la première histoire, celle des rendez-vous avec Lucile Dumont. (les mots des enfants ont été mis en rouge).

Merveilleuse Lucile Dumont avec la Muse


Il était une fois, aux Jardins Aquatiques, une Elfe. 

Une Elfe magnifique, radieuse, sublime. Elle était assise sur un nénuphar magique, et elle regardait les poissons aller et venir. 
Cette Elfe était calme, elle racontait des mots magiques,elle dessinait avec des crayons de coulour, et de temps en temps, elle réalisait du slime magique, avec de la bave d’escargot: c’est génial ! Elle s’appelait Lucile, et les oiseaux volaient autour d’elle.

Lucile est formidable,disait-on, dans les Jardins Aquatiques.

Un jour, où le vent soufflait plus fort que d’habitude, une magnifique barbapapata passa par là, transportant avec elle une slimati magique,mais aussi un magnifique slime licorne. 

Au dessus de tout ceci, on aurait pu prendre une photo superbe, une photo de tout, de Lucile, mais aussi de l’eau,où les poissonsbarbotaient et où le nénuphar magiqueétait placé. 

Quand tout à coup, un canarisi s’envola. Un, deux, trois, quatre … Oh, que se passait-il au Pays de Lucile, au Pays des poissons et des carpes KoÏ ? 

Impressionnant !!! Un dragon sous-marinvenait de faire son apparition. Oh, Lucile n’avait jamais vu ça ! Heureusement, les enfants étaient là, et vinrent lui montrer le chemin de la sortie.

Tout redevint calme, petit à petit, au pays des nénuphars magiques,au pays des Koï, au pays des Jardins Aquatiques. Le vent emporta tout doucement le nénuphar magique, et le fait glisser tout au long des étangs, vers les poissons,à qui on peut faire coucou de la main. Le slime magiqua, c’est génial !

Lucile est formidable, elle le sera toujours. 



Pour cette histoire, je tiens à remercier : Lucas (5 ans 1/2), Baptite (3 ans), Henry (28 ans), Juliette et Fantine (11 ans), Nathan (9 ans), Mathis (9 ans), Maxence (11 ans) et enfin Jade (5 ans). Sans oublier la belle main de Lucas, l’escargot de Mathis, les oiseaux d’Emilie et d’Elsa. 

Un grand bisou à vous les enfants. Merci pour cette réalisation ! 
On continue à chaque rendez-vous avec La Muse !!!


La Muse, enchantée 

mercredi 11 juillet 2018

Roland Fuentès aux Jardins Aquatiques : un vrai bonheur de Muse !

Intrigues aux Jardins Aquatiques : le jeu

Un grand merci à tous les enfants pour leur participation active au jeu "Intrigues aux Jardins" avec ...

Le 1er chapitre, avec Lucile Dumont, est presque terminé et sera posté très rapidement.
Quant au 2ème, avec Roland Fuentès, les enfants se sont carrément approprié le tableau (c'est fait pour), et j'ai deux pages complètes de mots pour créer une chouette histoire d'ici la fin de la semaine. 
Ca sera fait.



Bises de Muse !







jeudi 24 mai 2018

Mise à jour du blog RGDP

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera prochainement en application. 

À cette occasion, de nouvelles règles concernant vos données personnelles entrent en vigueur comme :

   -  Pouvoir consulter à tout moment les données en notre possession vous concernant.
   -  Fournir des informations sur les données que nous recueillons et la façon dont nous les utilisons.

La Muse a toujours apporté une attention particulière à la sécurisation et l'utilisation des données et sachez que vos droits, notamment de suppression des données vous concernant, restent applicables.
Pour toute question ou demande vous pouvez vous adresser directement à lamusenparle@orange.fr 


lundi 14 mai 2018

Les rencontres de La Muse : Stéphanie Pluquin de Doudoueditions

Et que fait votre Muse quand vous avez le dos tourné ??? 
Des rencontres.
Et des belles.

Voici Stéphanie Pluquin, de Doudoueditions : régalez-vous !


Stéphanie, aussi loin qu'elle se souvienne, a toujours aimé dessiner et écrire. 
Raconter des histoires et les mettre en scènes à travers des personnages qu'elle inventait au fur et à mesure est un art dans lequel elle se perfectionne au fil des ouvrages qu'elle édite.

Exerçant ces métiers comme passion pendant fort longtemps, en 2017, elle se jette à l'eau et décide de créer sa maison d'auto-édition spécialisée dans les livres pour la jeunesse : doudou Editions !

Sa ligne éditoriale est simple et complexe à la fois. 
Abordant des sujets légers comme la vie canine au quotidien, la poésie, les histoires d'amitié enfantines... 
Elle aime par dessus tout parler des problèmes de société réels et compliqués auxquels les enfants doivent parfois faire face comme le handicap,le harcèlement scolaire, la phobie scolaire et l'amitié toxique mais aussi les familles recomposées ou différentes, l'écologie... 

Consciente et convaincue que l'éducation doit passer par la littérature, il est pour elle indispensable que les enfants, dès leur plus jeune âge, apprennent à travers les livres. 
Pour cela, il faut leur donner envie de lire et rien de tel que les contes et légendes pour réussir à capter leur attention et ainsi développer leur imagination. 

Les illustrations sont aussi un très bon moyen de les faire voyager, découvrir et apprendre, c'est pourquoi, elle travaille ses dessins la plupart du temps à l'aquarelle, offrant ainsi beaucoup de douceur et de réalisme.

Un livre c'est un guide d'apprentissage, d'évasion, de découverte et de voyage mais aussi un ami et une identité.
Prenant son rôle très au sérieux, elle met tout en oeuvre pour les emmener au coeur de son monde fantastique et coloré pour développer tous leurs sens et leur imagination débordante !

Elle propose aussi sur sa boutique en ligne des affiches et des cartes postales aquarelle ou à colorier, ainsi qu'une large gamme de produits imprimés à l'effigie des héros de ses livres et des illustrations qu'elle réalise :
Vêtements : t-shirts, sweats et débardeurs, Décoration : cadres et impressions murales, Accessoires : sacs et bandanas...

Boutique officielle : https://doudouedition.fr

Les liens pour retrouver les livres et livres numériques de doudouéditions :

Amazon 
Izibook 
E-pro Shopping 
Payhip 

Les liens pour retrouver ses gammes de produits imprimés (clic sur le titre) :




Retrouvez la sur les réseaux sociaux en cliquant sur le titre :




Et, bien évidemment, roulement de tambour et tout le tralala, la fameuse liste des livres publiés :


Loula, la luciole qui ne brille pas !

Loula est une gentille petite luciole à qui la vie ne sourit pas à cause du regard des autres sur elle.
Elle souffre d'un handicap : celui de ne pas savoir briller ! 
Bien que ça ne lui pose pas de problèmes personnels particuliers, les autres la rejettent de leur groupe.
Loula est une battante mais elle finit par baisser les bras face à la violence des paroles et des actes qui se multiplient contre elle et se déscolarise petit à petit pour ne plus du tout aller à l'école.
  Sa famille et son amie Alia font tout pour lui redonner espoir et confiance en elle tout comme la maîtresse d'école. Tout ce petit monde est bien impuissant face au désespoir de Loula qui déprime.
Alors que les journées sont bien longues, Loula se découvre un talent pour l'art et met tout en oeuvre pour le développer.
 Fière de ce qu'elle accomplit, elle met son talent au service des autres en confectionnant des cadeaux pour les personnes qu'elle aime. La maîtresse qui vient lui rendre visite chaque matin repart avec son cadeau et fait alors une proposition à Loula qu'elle ne pourra pas refuser. Petit à petit, la vie de Loula change, elle reprend confiance et reprend le chemin de l'école...




Les Aventures de Loustik

 Découvrez Loustik, un adorable chiot, en le suivant dans son quotidien.
 Déclinées en 4 tomes relatant sa vie de sa naissance au sein de sa fratrie jusqu'à son premier anniversaire, ce chien amusera petits et grands avec ses aventures rocambolesques voire clownesques !
Le quotidien de Loustik est fait de découvertes, de rencontres, de jeux et d'apprentissage mais aussi de peurs, de petites manies et de bravoure. Il lui faut apprendre à manger que ce qui est bon pour lui, à être curieux sans se mettre en danger, à vivre sans sa maman et ses frères et soeurs, à apprivoiser sa nouvelle famille...
Au coeur des émotions de ce chien, les enfants apprennent aussi à respecter l'animal en prenant conscience que tout comme eux, il a une vie, des émotions aussi diverses et variées qu'un humain.  
Ces ouvrages peuvent Ítre aussi d'excellents guides pour toutes les familles désireuses d'adopter un chien.
Ils font prendre conscience aux enfants qu'un animal n'est pas un jouet et que cela demande travail et efforts.




Le Parapluie qui chante

 Voici un livre enchanteur tout en rimes pour initier les enfants à la poésie à travers un conte musical !
 Sophie a un parapluie très spécial, capable d'inventer des chansons et de les chanter !
 Il ne sort de son placard que quand le temps est pluvieux mais l'aventure commence pour lui et il s'en va retrouver ses compagnons de jeux à l'école avec Sophie et ses amis !
Suspendu dans le couloir de l'école, attendant sagement la récréation, il compose des chansons avec les autres parapluies pour pouvoir chanter à tue tête de magnifiques chansons avec les enfants !   





Anito l'âne Ècolo

 Un village est menacé de perdre son nom si il n'est pas très vite repeuplé par de nouvelles familles.
Le Maire et tout ses habitants lancent donc un appel national pour sauver leur village.
Beaucoup de familles postulent, désireux de vivre une vie plus paisible, plus calme et de faire découvrir les joies de la vie rurale à leurs enfants, leur offrant ainsi un cadre de vie totalement différent que celui de la ville qu'ils connaissent.
Le village reprend vie petit à petit grâce à toutes ces familles qui amènent vie, travail, enfants et animaux.
 Parmis elles, la famille d'Anito : un âne attachant et serviable qui va petit à petit devenir la mascotte.
Les enfants vont développer avec lui une écologie de proximité. L'attelant à une charette, Anito va se charger du ramassage scolaire dans un premier temps. Puis les enfants vont développer des idées comme celle de sillonner le village pour ramasser les détritus qui peuvent joncher sur les trottoirs...
Une très belle histoire de vivre ensemble dans la douceur de vivre à la portée de tout à chacun !


Et ce n'est pas terminé !!!


Doudoueditions travaille en ce moment sur un projet qui se déclinera en plusieurs tomes.

 Pitou et ses graines magiques : un jeune extra-terrestre se voit confier pour mission de venir visiter la terre pour effectuer un recensement des estèces vivantes peuplant cette planète qui le fascine.
Il part donc à l'aventure dans son vaisseau spatial, se pose sur terre et fait la rencontre de peuples.
Ceux-ci vont lui apprendre ce qu'est d'être humain, comment ils vivent, comment se passe la vie sur terre...
Pitou les aidera comme il peut à son tour grâce aux graines magiques qu'ils transportent dans son petit sac...
    
Son premier voyage l'emmène en Afrique où il va faire connaissance avec un tas d'espèces animales : les girafes, les éléphants, les hippopotames, les singes... pour enfin rencontrer Atouba et sa tribu.
    
Une amitié sincère va naître entre ces deux personnages. Ils vont apprendre à se connaître et à comprendre la vie de chacun. A l'heure du départ pour rejoindre sa planète Fantasy, Pitou fera une proposition à Atouba...
  
Les petits secrets du livre
 Pitou se déclinera chaque fois en deux versions adaptées aux plus petits et aux plus grands.
 Une histoire courte et très illustrée pour les plus petits âgés de 4 à 7 ans, et une histoire plus longue, avec un peu moins d'illustrations pour les enfants âgés de 7 à 11 ans.

Une petite différence sera également présente : les illustrations seront en noir et blanc pour que les enfants les colorient en fonction de l'histoire ou de leurs propres envies de créer leurs personnages !

Et ce n'est toujours pas terminé ...   

 En préparation pour 2019 : une histoire sur l'amitié toxique et la phobie scolaire.
 "Quand Charline rencontre Noémie" : Arrivées au collège, les deux jeunes filles vont se lier d'amitié.
Tissant des liens profonds, Noémie va développer une influence toxique sur Charline qui peu à peu va sombrer dans une dépendance affective envers celle qui lui mènera la vie dure et l'emmènera petit à petit vers une phobie scolaire à laquelle sa famille devra faire face...



La Muse, doudou-esque ;)