samedi 1 septembre 2018

Intrigues aux Jardins, tome 2 (Roland Fuentès).

Tout au long des rendez-vous avec la Muse et les auteurs, les enfants (et les plus grands) sont invités à mettre des mots, des phrases sur le tableau magique de la Muse.

A la fin de chaque semaine, la Muse construira une petite histoire rigolote avec les mots des enfants.
Le thème ? Intrigues aux Jardins. 

Mais on a le droit de ne pas le respecter ... Et les enfants s'en sont donné à coeur joie. Merci à eux.


Voici la deuxième histoire, celle des rendez-vous avec Roland Fuentès. (les mots des enfants ont été mis en rouge).
La Muse est désolée pour le retard, suite à un incident bien involontaire.



Roland Fuentès a charmé le public
venu nombreux pour le rencontrer


Histoire participative avec Roland Fuentès.


Roland Fuentès est un auteur sympa. Il vient aux Jardins Aquatiques pour rencontrer les enfants et un petit peu leurs parents. Que voit-il, dans ces jardins ? Des bambous, des poissons … 
Et que leur donne-t-on à ces poissons ? Des croquettes pour poissons, bien évidemment.
Mais, Roland n’est pas fan des croquettes pour poissons. Par contre, il se laisserait bien tenter par ces bonbons roses qui ont l’air si délicieux. Ils ont une forme de licorne, et sont, pour certains, d’une magnifique couleur arc-en-ciel, et ressemblent tellement à ces belles fleurs placées sur les nénuphars … Oh, comme ils sont bons !

Roland s’assoit, et se repose. C’est tranquille, finalement, les Jardins Aquatiques. Oh, une carpe Koh passe par là … qu’elle est belle ! Qu’elle est magnifique !  Elle est limite couleur framboise.  
« Oh, j’aimerais bien la mettre dans un aquarium », pense Roland à ce moment-là. Mais les enfants lui disent : « non, non, tu ne peux pas, tu n’as pas Le droit. C’est comme les tortues, Il faut les protéger. Elles sont bien ici, Tu ne peux pas la mettre ailleurs que dans des bassins ».

 Roland n’est pas déçu, Mais quand même un peu. Il décide alors d’aller se promener, le long des jardins avec les enfants tout autour de lui, qui réclament des histoires (Roland, Roland !). A ce moment, il rencontre une muse qui lui dit : « vois-tu, Roland, ceci est un ruisseau, là, c’est une saga*. Ici se trouvent des bambous, et devant tes yeux ébahis jaillit l’eau d’une magnifique cascade, provenant des jets. Et tu peux nourrir les poissons et faire attention aux grenouilles, qui se placent sur les nénuphars. Elles sont belles, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de mammifères, dans les Jardins Aquatiques, en tout cas, pas dans les étangs, ça, c’est certain.

 Roland rétorque : Moi, je suis un mammifère. 
– En effet, lui répond la Muse.  Mais tu n’es pas dans les étangs.
- Par contre, depuis tout à l’heure, Je me fais piquer. Il y a pas mal d’insectes.
 – Oui, mais heureusement, grâce aux poissons, Nous sommes un petit peu sauvés. – Tu as raison.

 Alors, ils traversent un pont, et voient encore d’autres étangs qui sont encore très très beaux. Il s’empresse de le signaler à Nicolas (le patron des Jardins) : 
«   Nicolas, ton jardin est vraiment merveilleux.
– c’est grâce à Lidia, elle est exceptionnelle. 
- Les arbres nous apportent une ombre qui nous fait vraiment du bien lorsqu’il fait chaud. 
– je sais, je sais, Et je te remercie beaucoup Roland. 
-  tout à l’heure, Il me semble avoir entendu une grenouille qui était sur un nénuphar
-  il y en a beaucoup. Il suffit simplement de tendre l’oreille, et de bien regarder pour pouvoir les observer. 
-  dis-moi Nicolas, demande Roland, qu’est-ce donc que cela ? 
– eh bien, ce sont des bambous, Roland. 
– ahhhhhh, et là-bas, intervient la Muse, que sont ces fleurs si jolies, si roses, qui s’étendent tout le long du parc ? 
– ce sont des lotus,la Muse. 
-  ils sont magnifiques ! 
– En effet, et sont encore plus beaux l’été. Tu vois, on a installé des pierres,oh, pas pour se faire mal, Simplement pour que cela fasse encore plus beau le long du parcours, et il y a une cascade qui est superbe. La nuit, on dit que des elfes apparaissent à ce moment-là. Mais, je n’ai jamais pu vérifier ! 
-  C’est génial ! Et c’est vrai que c’est beau, il y a beaucoup de verdure, j'ai vu des sculptures magnifiques, quand on traverse les ponts, c’est vraiment sublime ! 
-  Oui, et on peut se reposer dans les fauteuils que j’ai installés, on est soit à l’ombre, soit au soleil, on contemple les fleurs, et même, Les enfants peuvent donner de la nourriture aux poissons ; c’est vraiment très bien, je pense. 
– Tu as raison Nicolas, lui dit Roland. Je trouve que ton parc est vraiment très très bien. 
-  Merci, et heureusement, Lidia est présente, et nous sommes toute une équipe. Quant à la Muse, elle est toujours là l’été pour mettre de l’ambiance. Enfin, quand elle le veut bien. 
– Oh, Nicolas, il n’y a pas de souci, tu sais, moi, avec la nature, le soleil, les nénuphars, et les enfants … c’est exceptionnel ! On entend les grenouilles, les oiseaux sont là et sont magnifiques, sans compter les libellules, que j’adore. 
Et de continuer : Tu sais, il y longtemps, je me suis rendue en Chine, puis, je suis partie au Japon : là-bas, j’ai pu admirer le mont Fuji.Oh, qu’il était beau. Je me suis sentie à ce moment-là comme le renard, dans « le Petit Prince ». 
– Ah, oui, je comprends. Mais tu y es allée seule ?
-  Non, avec moi il y avait KatieNathan,Brigitte et Martine
-  Vous étiez une sacrée équipe. 
– Oh, je ne pars jamais seule lorsque je vais dans des contrées lointaines. Et puis, comme cela, je ramène plein d’idées de Muse ! 
-  as-tu bu du thé 
– Oh oui, tu penses bien, servi dans une très belle tasse, avec un chat sur les genoux. C’était vraiment excellent. 
- Et toi Roland, Que penses-tu de cette histoire ? 
- Ecoute, Elle est vraiment magnifique, mais je me demande quand même si la Muse n’a pas un petit peu trop d’imagination …
-  Cela ne m’étonnerait pas, répond Nicolas. Qu’en penses-tu, Lidia ? 
-  Je le pense aussi, mais en même temps, C’est ce qui fait le charme de la Muse. »


(* Sasa = sorte de bambou).


 Voilà, c’est fini. Merci les enfants, pour cette magnifique histoire aux jardins aquatiques. Grâce à vous, nous avons visité plein de pays, nous avons rêvé, c'était magique.

Merci à Roland Fuentès, Nicolas et Lidia Ségard également.
Pour cette histoire (totalement inventée, y compris les propos de Roland, Nicolas et Lidia, même s’ils n’ont pas tort), je tiens à remercier sincèrement : Solène 9 ans, Nathan-Louis 9 ans ½, Alice 8 ans, Léonie 9 ans ½, Timéo 11 ans (qui a le même prénom qu’un des héros de livres de Roland Fuentès ;) ), Juliette 6 ans ½, Cassy 11 ans, Loane 3 ans ½, Manon 9 ans, Salomé 10 ans ½ et Line 10 ans. 

Merci à vous les enfants, et à très bientôt aux Jardins ! 




La Muse, enchantée