mardi 31 janvier 2017

"Alors vous ne serez plus jamais triste" Baptiste Beaulieu

Comment vous dire ? Le bonheur ? Il est là, si, oui, juste à côté de vous. Parfois, vous ne le voyez pas, parce que vous êtes trop triste(s).

Et bien, c'est terminé. Soyez heureux, et surtout, surtout, ne soyez plus jamais triste(s).

La Muse (toute groupie qu'elle est, mais, ça, on le savait, et elle l'assume totalement !), a rencontré Baptiste Beaulieu.

Baptiste Beaulieu, l'homme, le médecin, l'écrivain, l'Humaniste (oui, oui, on peut être tout cela à la fois !!!).

Et a lu ses livres. Alors ? Et bien "Alors, vous ne serez plus jamais triste".

(cliquez sur l'image pour écouter et pour prendre du bonheur, c'est cadeau !).

 
La Muse,
heureuse, mais heureuse !
 
 
Pour ceux qui préfèrent lire, c'est ici :
« Alors, vous ne serez plus jamais triste ». Baptiste Beaulieu. Prix méditerranée des lycéens.
C’est l’histoire d’un médecin qui a tout perdu. Il est toujours médecin, il exerce, mais le cœur n’y est plus. Il a perdu sa femme. Alors, ce soir, il veut partir. Oh, pas pour une destination dont on revient, non, il veut mourir. Et il va le faire.
Alors, en sortant, il hèle un taxi. Chose étrange, ce taxi va tout d’abord refuser une personne qui l’a précédé. Et accepter la course. Etrange taxi. Une vieille dame (Sarah) à son bord, avec deux montres, oui, deux. Une à chaque poignet. Pourquoi ? Nous le saurons plus tard.
Le taxi est pris. L’homme va en finir. Il veut en finir. Et la vieille dame le sait. Elle l’a deviné. Et comme elle est (légèrement) excentrique, légèrement (ah ah ah), elle va lui demander une faveur : un mois ! refusé, six jours ? sept ? neuf ? Ce sera sept, ni un jour de plus, ni un jour de moins. Et pendant ces sept jours, le docteur qui veut mourir devra faire tout ce que la dame excentrique souhaite.
Et elle va lui en faire voir de toutes les couleurs. De toute façon, ce n’est pas grave, il veut mourir. Mais avant, elle va lui faire comprendre …
Ce livre est d’une beauté totalement absolue. D’abord, pour les rencontres qui finalement ne sont pas si fortuites que cela. Ensuite, pour les excentricités de cette petite vieille, qui n’en sont pas, finalement. Enfin, pour l’histoire, car elle est belle, cette histoire, elle est tout simplement sublime, magnifiquement construite et merveilleuse.
Quand vous terminerez ce livre, en effet,  « Alors, vous ne serez plus jamais triste ». Plus jamais. Certaines descriptions sont dures à lire, mais elles sont réalistes. Et puis, elles sont belles. Et pourquoi en suis-je si certaine ? Tout simplement parce que c’est vrai. Elles sont d’une beauté impressionnante, d’amour, de beauté.
Lisez « Alors, vous ne serez plus jamais triste » de Baptiste Beaulieu. Et puis, une petite surprise de l’auteur, dès le départ, il nous l’indique : cette histoire est un compte à rebours. Les pages sont numérotées de façon décroissante. C’est l’histoire des 7 derniers jours d’une vie. Et je peux vous l’assurer, ce n’est pas une histoire triste.   
En bonus, une nouvelle inédite : « La mort est une garce ».