jeudi 7 décembre 2017

En attendant Bojangles d'après le roman d'Olivier Bourdeaut

En attendant Bojangles
D’après le roman d’Olivier Bourdeaut
Ingrid Chabbert & Carole Maurel



L’histoire ?

C’est l’histoire d’un couple qui s’aime à la folie, et de leur petit garçon qui est le témoin de la beauté de leur vie. Ses parents ne sont pas comme les autres, ils sont follement amoureux, ils dansent, souvent, pratiquement tout le temps, sur Mister Bojangles, de Nina Simone. Ils n’ouvrent pas leur courrier. Pourquoi faire ? La vie est belle. Ils s'aiment. La maman aime énormément son fils et son mari. 
Ils ont un château en Espagne. Ils croquent la vie. Malheureusement, la folie va l’emporter… L’emporter ? Pas si sûr.

Ce que la Muse en pense :

Tout d’abord, on avait fait un tel ramdam autour du livre d’Olivier Bourdeaut que, malgré tout le respect que je lui dois, je n’avais pas souhaité le lire de suite. Tous les chroniqueurs disaient qu’il était génial, qu'il me le fallait absolument … Oui, peut-être, mais moi, j’aime bien me faire mon propre avis. J'aime aimer, être surprise, m'envoler, m'extasier... 

Et j’avais été tellement déçue de son passage trop rapide à mon sens lors de la Grande Librairie, mais aussi agréablement surprise de l'intervention magistrale de Fabrice Luchini qui a souhaité lire un extrait de son livre (clic). 

Bon, en même temps, Olivier Bourdeaut n’avait pas spécialement besoin de ma chronique pour sa promotion : il était encensé par tous ! Il a d'ailleurs enregistré "1000 et une vies".  Bref, ma chronique pouvait donc attendre. 
Mais, je suis curieuse, et attirée, et cela ne m’empêchait pas de regarder en direction de son livre à chaque fois, et c’était souvent, vous vous en doutez, que je le voyais en librairie.

Et puis, un jour, Ingrid Chabbert, une Artiste de très, très grand talent, qui a magnifiquement écrit « Ecumes » que je vous supra-conseille, a posté un jour sur sa page Facebook qu’elle allait réaliser l’adaptation BD de ce roman.

Et là je me suis dit : 
Si Ingrid Chabbert a accepté de réaliser 
l'adaptation de "En attendant Bojangles", 
c’est que ce livre doit être vraiment, vraiment bien.

Alors, j’ai acheté le livre, et l’adaptation. Lire le livre avant de lire l’adaptation, je le le suis promis.

Alors ???

Cher Auteur, comment ai-je pu attendre si longtemps avant de vous lire ? Comme votre livre est beau, pur, magnifique. Pour moi, c’est une ode au bonheur, à l’amour, à la joie de vivre, et ce, même si la folie l’emportera … mais elle ne gagnera pas. Les amants seront toujours unis.

Votre façon d’écrire, ou plutôt de glisser les mots merveilleux telles des pochettes surprise, que l’on découvre toujours avec émerveillement, m’a subjuguée. 

On vous a dit : «On dirait du Boris Vian ». Peut-être, je ne sais pas. Personnellement, j’ai trouvé que la manière dont vous aviez de nous raconter à l’oreille cette belle histoire, si douce, si belle, si difficile parfois, mais tellement bien contée, me faisait penser à du Pagnol
Oui, cher Auteur, je me suis crue à un moment dans « La gloire de mon Père », avec le petit Marcel, narrateur, si fier de son papa. Avez-vous d’ailleurs choisi le prénom par hasard … ou non ?

Depuis que je l'ai lu, je ne fais que recommander votre livre. C’est une vraie ode, merveilleusement écrite, jusqu’au bout, avec cette pointe d’humour lorsque les carnets sont découverts et que vous pratiquez une superbe mise en abîme avec la maison d’édition (dans le futur, d'accord, mais quand même). Quelle belle leçon d’écriture, quelle poésie.

Concernant l’adaptation réalisée par Ingrid Chabbert et Carole Maurel, j’ai retrouvé l’ensemble de mes émotions. Je l’ai lue immédiatement, aussi, je peux vous dire qu’elle est parfaite, belle, réaliste, magnifique. Je l'adore, tout simplement.

Je me suis permise le luxe de la lire en écoutant « Mister Bojangles ». Et oui, en effet, c’est un titre magnifique, que je ne connaissais pas ou que j’avais oublié, mais qui résonne en mon esprit comme un moment de fête, de beauté, d’émotions.

Alors ...

Merci, merci, à Olivier Bourdeaut 
pour ce pur moment de merveille !

Merci, merci, à Ingrid Chabbert et Carole Maurel 
pour cette superbe adaptation !

Je savais que je ne me tromperais pas 
en vous faisant confiance.




 
La Muse, complètement fan