mercredi 13 décembre 2017

Les 1001 vies des urgences et cie : Baptiste Beaulieu, médecin, écrivain, Humaniste. Merci.

Tout le monde ne le sait pas, mais le 13 décembre n'est pas une journée drôle pour moi. Je n'aime pas les fêtes. Parce que j'ai perdu mon Papa pendant les fêtes.  

Le 12 décembre 1986, c'était les illuminations à Bourg-en-Bresse ; Je m'en souviens. J'avais vu mon Papa, on avait bien ri tous les deux, et puis j'étais allée en ville, j'avais ri, et écouté une jeune fille chanter splendidement "Sur la route de Memphis". 

Dans la nuit du 12 au 13 décembre, mon Papa chéri s"est tué sur la route. La vie était belle avant. La vie m'a brisée à ce moment-là. J'avais 19 ans. Depuis, je déteste Noël (disons que je n'aime pas trop). C'est Mini-Muse qui m'a redonnée le sourire en ces tristes périodes.

Bon, je ne voulais pas vous raconter ma vie, hein. Juste pour vous dire que le 13 décembre plus qu'un autre jour, je pense à mon Papa qui me manque tellement (bisous, mon Papa). 

Depuis trois ans, il se passe des trucs étranges. D'abord, la vie qui me montre un autre chemin. Ensuite, une reconnaissance. Et aujourd'hui, pas le 12, ni le 14, mais bien le 13 décembre, retour à Bourg-en-Bresse, pour papoter avec un des grands chouchous de la Muse (et ils ne sont pas nombreux, je peux vous le dire) :

tadaaaa ... roulement de tambour et tout le tralala :

Baptiste Beaulieu. C'est lui : 

En pleine dédicace

Mais qui est-ce donc, Baptiste Beaulieu ? 
Quoi ? Mais vous venez d'une autre planète ? 

Allez, je suis sympa, je vous fais un petit résumé : médecin, écrivain, Humaniste, Baptiste est un homme au grand coeur et qui écrit extrêmement bien. 

Je l'ai rencontré via Facebook et sa nouvelle "La mort est une garce" (yeap !).



Et puis sur les réseaux sociaux. Où je me suis rendue très rapidement compte que non seulement c'était un médecin comme je les aime (déontologie, respect du patient et tout le tralala) , mais aussi un chouette écrivain (j'ai adoré sa nouvelle).

Photo : Baptiste, La Muse et Mini

En plus, il est Humaniste. Il croit en l'Etre Humain. Non, mais trop ça me fait trop penser à moi !!! (en mieux, bien mieux). 

Alors, quand j'ai vu qu'il était invité au salon du livre d'Attignat en 2016, malgré les bobos, j"y suis allée. Mode "groupie et rien d'autre" (si, si, je peux être comme ça. Ca m'énerve, on dirait une ado). Bref, le compte-rendu de cette magnifique journée ici

Et après, je l'ai lu.

Je crois que j'ai commencé par "Alors vous ne serez plus jamais triste". clic ici.


Puis, "les 1001 vies des urgences" clic là.

Enfin, "La ballade de l'enfant gris"    (clic)                           
merveilleux livre / conte sur un (ou même plusieurs) sujets douloureux, dont le douloureux rejet d'une mère pourtant aimante pour son enfant malade. Cette ballade sera également celle, initiatique, d'un jeune médecin, Jo, qui voudra absolument comprendre pourquoi Maria (la mère) rejette ainsi son fils No. Et ce n'est pas aussi simple. Et c'est important de parler de cette douleur, car elle existe, mais elle est cachée. Alors, on va parcourir le monde (ou presque) avec ce jeune interne, pour essayer de comprendre avec lui. Et c'est beau.

A noter que le livre vient d'être primé. Félicitations !!!



Et puis, comme je m'ennuyais ferme en attente de son nouveau roman (Spoil dans 30 secondes), et que j'ai vu la BD : "Les 1001 vies des urgences", je me la suis payée (clic). Et franchement, je n'ai pas regretté. C'est merveilleux de sensibilité, de douceurs et de tristesse (parfois). L'adaptation du livre est magnifique, et je vous la recommande, sincèrement.

Attention ... Spoil (ne pas lire si vous ne voulez pas savoir !!!) : le prochain livre de Baptiste Beaulieu sortira pour la rentrée littéraire 2018. Histoire, USA, passé et présent semblent être avec une femme le moteur de ce roman attendu avec impatience par les fans (allez hop, un peu de pression ne fait jamais de mal ;) ). 

Bon, que dire de plus ? Ah oui, le médecin - écrivain - Humaniste tient (aussi) un blog (ce qui l'a fait connaître du grand public, d'ailleurs), réconciliant soignants et soignés : "Alors Voilà" et franchement, ça vaut le coup de s'y abonner (que vous soyez soignants ou soignés). 

Ah, aussi, il est super top, Baptiste, car il pense que "des patients chroniques peuvent venir parler à des jeunes étudiants en médecine" et ça, c'est bien, même très bien. clic ici pour écouter l'interview de Baptiste Beaulieu dans l'émission "Allo Docteur". 

Pour terminer cette belle journée (un grand, un énorme MERCI, Baptiste, pour les superbes dédicaces), quelques photos, juste pour vous faire regretter de ne pas être venus (mon côté un peu sadique ;) Meuhhh non, juste pour vous donner encore plus envie d'échanger avec un homme bien).

(nb : Baptiste, lors de mon séjour à Cluny, j'ai acheté un livre de toi ... Evidemment, je l'ai oublié aujourd'hui... Une nouvelle. Ca me donnera l'occasion de revenir te voir en dédicaces ;) Comme si j'avais besoin d'une excuse, tiens). 


La Muse & Baptiste Beaulieu
dans le superbe cadre de la librairie du Théâtre

Merci, Baptiste, d'avoir enchanté mon 13 décembre. 

Supra-conseillé par les Muses !

La Vie est Belle, elle est Unique, et elle est encore plus Belle quand on discute, même 5 min, avec Toi. 


La Muse,
qui ne sera plus jamais triste ;)